Commune de Varennes-sur-Seine

LE MOT DU MAIRE


DÉCIDER ENSEMBLE,

PENSER LE “ VARENNES DE DEMAIN ”

Maire

1 – POUVOIR D’ACHAT

Augmenter le prix de l’essence et dire que c’est au nom de l’écologie, c’est rendre un bien mauvais service à l’écologie. C’est surtout un coup de bambou contre le pouvoir d’achat. Pas étonnant que cette mesure cristallise la colère contre l’injustice sociale ! (cf. page 6). Le gouvernement n’a pas de politique environnementale sérieuse car il n’a pas de plan d’investissement PUBLIC massif... Et qu’on ne dise pas que l’argent manque. Depuis 2013, pas loin de 100 milliards d’euros ont été versés aux entreprises qui, en échange, n’ont pas créé d’emplois.

2 – INQUIÉTUDE

Devant de telles situations, il n’est pas étonnant non plus qu’il y ait chez nous un sentiment d’inquiétude permanent. Avec deux dominantes : l’insécurité et l’immigration. S’y ajoutent le chômage et le pouvoir d’achat. Une partie d’entre nous a peur pour sa façon de vivre, de penser, de croire, pour l’avenir de ses enfants aussi. Et politiquement, ils se disent alors : « tout, plutôt que l’incertitude générée par cette insécurité au quotidien ». Une demande d’ordre, de protection, de sécurité balaie alors les paysages politiques.

3 – INQUIÉTUDE ENCORE

C’est pourquoi nous avons un grand besoin d’être rassuré. Être rassuré ? C’est encore le cas pour notre nourriture... Car si manger bio diminue les risques de cancer dans des proportions si importantes, que contiennent donc ces aliments qui ne sont pas bio ? (cf. page 7). Là aussi c’est inquiétant. C’est pourquoi j’ai constitué un groupe de travail, sur l’utilisation du bio pour la restauration scolaire.

4 – PRENDRE SOIN DE TOUS

Être Maire, c’est, dans la mesure de ses prérogatives, prendre soin de tous. C’est pourquoi là aussi, Varennes sera parmi les 30 premières communes de France à instaurer un « permis de louer ». Prévu par la loi ALUR, ce dispositif doit permettre à toutes les familles d’occuper des logements décents.

5 – COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE MONTEREAU (CCPM) ET VITESSE

Enfin, à la suite des groupes de travail du Conseil Consultatif Local et de nos trois réunions publiques, nous jugeons qu’en matière de sécurisation de la circulation, on ne peut pas en rester là. Les Varennois souhaitent des efforts plus soutenus. Il faut que la CCPM, dont c’est la compétence, nous entende et nous écoute. Décider ensemble, penser le Varennes de demain, faciliter le quotidien des Varennois, donner naissance à des infrastructures de qualité pour tous : voilà tout ce qui nous occupe.